Accueil

 

                           Bienvenue aux professionnelles !

Finies les belles journées, fini le ciel de bleu, fini les soirées sous les étoiles et la douce température qui le permet, et surtout fini de se dénuder la peau qui va se trouver de nouveau enfermée et neutralisée par les vêtements et les manches longues. La peau va désormais passer de 85% env. de surface éclairée à moins de 15% selon les régions. La période qui va suivre –automne hiver- va être rude pour l’organe peau et pour l’organisme et bien sûr pour le confort de l’individu, ce qui ouvre les possibilités de tous les soins confort susceptibles  d’entretenir toutes ou parties des fonctions cutanées, qui vont forcement se dégrader avec la nouvelle configuration météo. Ainsi, les inconforts liés à la frilosité vont-ils se multiplier et seule l’esthéticienne formée et qualifiée en soin 100% actif, disposera des soins conforts à faire contre les jambes et les pieds froids(effets ou résutats), car il lui faut connaitre et maitriser les principes d’hypérémie et de cryogénie, de masse et de surface, ainsi que les effets de contrario applicables à ces principes.

Le premier et le plus constaté des problèmes –la déshydratation- bien sûr tout le monde sait que le froid déshydrate considérablement le tissu cutané, ce qui sur une peau qui a été bien hydratée lors de la saison chaude ne l’impacte que peu mais si celle-ci a été mal hydratée pendant la saison elle risque de souffrir au froid

L’idéal reste préventivement à tout inconfort de développer le soin de "rééducation de l’organe cutané", mèthode Y.C.* , ce soin très complet est à faire dés le début de l’automne, baisse des températures et augmentation de l’hygromètrie, et à recommencer 3 à 5 fois d’ici MARS .

Le principe de ce soin très technique est le suivant la cliente en simple justaucorps commence par 10 minutes de vélo "home trainer", suivi aussitôt par une sudation sèche (14 minutes), puis elle va dans une douche, équipée d’un générateur de vapeur, assise elle laisse 10 minutes la vapeur émollier le bouclier kératinisé et sous une douche chaude, se frictionne avec un gant loofah mouillé sur peau mouillée.

Une fois séchée elle s’allonge sur une table, où lui est dispensée un soin généreusement hydratant sur toute la surface de peau (application d’huiles végétales) avant de passer en lumino (UVA et/ou IR) .

Ainsi, ce soin a-t-il permis en un seul soin, dans l’ordre indiqué ci-dessus, d’activer les glandes sébacées, puis les glandes sudoripares ,de débarrasser la peau des blindages kératinisés  en stimulant la couche basale puis réhydrater le tissu et enfin l’éclairer. Autant d’actions essentielles dont la peau est privée

A partir de ce standard, de nombreuses variantes sont possibles tant en produits qui accompagnent chaque phase, qu’en ordre d’exécution, ou qu’en temps et durées d’exécution, ce qui permet d’adapter strictement le parcours au besoin individuel.

C’est la force de ce concept, que de combiner les connaissances actuelles et les compètences de l’esthéticienne pour maitriser les impacts du soin, une formation étant indispensable évidemment.

Un stage d’une journée suffit à maitriser tous les paramètres de ce type de soin, faites connaitre votre désir et nous ferons le reste.

A vos questions !.. auxquelles je me ferai un plaisir de répondre. Et pour être informé des nouveautés de ce site, inscrivez-vous à la newsletter!
 

Professionnellement vôtre,

 

 

Yves COATMEUR

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×